fraude carte bancaire remboursement

Fraude carte bancaire remboursement : comment procéder ?

Avec la digitalisation du monde et de tout ce qui entoure notre quotidien, et en particulier la digitalisation des paiements réalisés autrefois par liquidité, les fraudes et les arnaques sont devenues de plus en plus fréquentes de nos jours, et cela a engendré une vraie bataille entre les services de sécurité et les pirates masqués, souvent des fantômes et très difficilement décelables.

Pourtant, éviter d’être victime d’une fraude à la carte bancaire relève de quelques petits gestes simples au quotidien, qui vous aideront à mieux vous protéger. Mais qu’en est-il du dédommagement en cas d’arnaque à la carte bancaire sur internet ? Voici notre guide pratique pour une réaction rapide et efficace.


L’arnaque à la carte bancaire : La définition

Il faut savoir que pour parler d’une fraude à la carte bancaire, il faut avoir fait un constat de débits suspects dont vous n’en êtes pas à l’origine dans vos relevés bancaires. Et donc, lorsque des retraits ou des paiements, que vous n’avez pas autorisés, sont effectués depuis vos cartes bleues, vous êtes considérés comme victime d’une arnaque à la carte bancaire.
Les services de sécurité comptent plusieurs types de techniques de fraudes, qui peuvent subvenir suite à des piratages de systèmes réseaux, ou juste à des pièges à l’encontre de la victime, mais quel que soit le type de technique utilisée, il convient au mieux de savoir comment réagir rapidement pour assurer un remboursement total et minimiser les risques encourus.

Quelles sont les techniques de fraudes les plus utilisées ?

Les fraudes à la carte bancaire sont généralement faites suite à une maladresse du propriétaire de la carte, soit par la perte de cette dernière soit par le vol, ou même suite à un clonage sans vol par la technologie NFC (Nouvellement introduite sur les cartes de crédit, permettant un paiement par induction, d’où l’utilité de mettre ses cartes de crédits dans des étuis en aluminium qui bloquent les champs magnétiques des instruments de clonages).
Ainsi les fraudes sont généralement survenues lors des :

  • Vols de courriers postaux contenant des cartes bancaires ou des données de cartes bancaires. Ces derniers peuvent être utilisés directement pour effectuer des achats ;
  • Les duplications des cartes de crédit sont courantes lors des oublis au travails ou dans les différents points de paiements comme les magasins ou grâce à la technologie NFC ;
  • L’usurpation des données bancaires lors de la saisie de ces dernières dans les endroits publics tels que les restaurants, café, magasins, etc.

Aujourd’hui, on compte trois différents types de techniques de fraude que nous vous conseillons de connaitre pour mieux vous en protéger. La technique du « Skimming » aussi connue sous le nom de la technique du « Clonage », est le technique qui permet aux pirates l’acquisition d’une copie de votre carte bleue, ainsi que toutes les informations répertoriées dessus, grâce à des instruments spéciaux placés pour la plupart du temps directement sur les distributeurs (ATM). Ces instrumenets sont généralement munis de caméras invisibles permettant de copier vos codes secrets, ainsi les pirates copieront vos cartes bancaires sur des cartes vierges et les utiliserons en dehors de l’union Européenne pour minimiser les risques d’être retrouvés.
La deuxième méthode est la méthode du « Phishing » qui veut dire la pèche en français ; cette technique peut donner aux pirate facilement accès s à vos données personnelles ainsi que vos données bancaires et ce, en vous envoyant des e-mails de confiance à première vue innocents de la part de votre banque, ou de l’un de vos abonnements, vous invitant alors à faire rentrer vos données personnelles ou bancaires pour une éventuelle vérification, ou à défauts vos comptes seront clôturés.
La 3e technique est la technique la moins utilisée mais encore d'actualité contre les cartes de crédits de grandes valeurs et à grand plafond et qui consiste à pirater des serveurs ou des ordinateurs ciblés préalablement par le pirate.

Fraude carte bancaire : la demande de remboursement

Dans un premier temps, lors de votre prise de conscience de l’état de fraude, vous devrez apposer un signalement au plus vite à la gendarmerie, cela vous couvrira si votre carte à pu être utilisée pour des achats frauduleux ou interdits. Ainsi, après avoir signalé la fraude aux forces de l’ordre, il faudra alors faire la demande du remboursement du montant débité à votre banque.
La banque sera dans l’obligation de vous rembourser intégralement le montant volé et les éventuels agios. Il est à noter que la banque doit vous rembourser même si vous ne disposez pas de garanties d’assurances spécifiques. Ainsi, vous pouvez saisir un médiateur bancaire en cas de litige avec la saisie parallèle de la justice, qui vous assurera un dédommagement jusqu’à 10 000€ auprès d’un tribunal de proximité et supérieur à 10 000€ auprès d’un tribunal judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *